Le Petit Cîteaux

Le Petit Cîteaux se trouve au sud-ouest de la vieille ville au n° 40 de la rue Condorcet, autrefois rue saint Philibert. Il est difficile de reconstituer l'histoire architecturale du Petit Cîteaux.

Autrefois le Petit Cîteaux était une maison ducale entourée de vignes et de prés qui fut offerte à l'Abbaye de Cîteaux (voir le documentaire en 3D). C'est là qu'Alexandre, dixième abbé de Cîteaux, construisit en 1771 l'hôtel destiné à recevoir les abbés de l'ordre de passage à Dijon.

Les vestiges actuels comportent très peu d'éléments de cette époque et sont essentiellement des constructions des XIVe et XVe siècles, en particulier la tourelle visible dans une des cours intérieures et une petite chapelle voûtée d'ogives.

Partout dans le duché, comme ailleurs, la guerre de Cent ans donne une puissante impulsion modifiant l'aspect des villes fortifiées. Au milieu du XIVe siècle, les murailles des villes sont remises en état, voire renforcées, et des glacis défensifs créés par la démolition de certaines constructions à l'extérieur, comme le Petit Cîteaux, tranféré intra muros.

L'abbé Jean de Cirey dont la famille possédait un hôtel rue de la Chaudronnerie -toujours visible au n° 25 de cette même rue- semble avoir été l'un des instigateurs les plus actifs des remaniements. C'est à lui que revient également l'initiative d'avoir installé une imprimerie au Petit Cîteaux, la première de la ville de Dijon. Il y fit venir Pierre Metlinger, ouvrier typographe d'Augsbourg, qui voyageait alors en Comté et qui imprima successivement trois livres pour l'ordre de Cîteaux de 1490 à 1491.

C'est aussi au Petit Cîteaux que se réunissaient au mois de mai les Pères Abbés pour le Chapitre Général avant de se rentre en cortège à l'Abbaye de Cîteaux.


Après la Révolution Française vendu comme bien national, le Petit Cîteaux devint une fabrique de draps puis fut acquis par les pères Jésuites en 1855 pour devenir une école avant d'être un orphelinat, les religieux ayant déménagé. Morcelé par une vente ultérieure et par la création de la rue du Mouton après 1882, l'ancien hôtel des Abbés et ses dépendances abritent depuis 1889 une communauté Bénédictines.



A voir :

- l'article du journaliste Valentin Euvrard paru le 7 août 2013 : "Ce patrimoine dijonnais invisible : Le Petit Cîteaux"

- le site de l'Abbaye de Cîteaux : "dans les environs", à Dijon deux lieux d'accueil de la famille cistercienne, le Petit Cîteaux rue Condorcet et le Cellier de Claivaux, halte des Abbés pour le Chapitre Général

- le Petit Cîteaux est inscrit aux M.H.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bienvenue sur notre site ! N'hésitez pas à nous laisser un commentaire. Merci à tous ceux qui visitent et qui aiment !